Offenbach’ademy

Réservations ouvertes pour les représentations du 7/09/18 au 5/01/19 !

La Bande Annonce

 

Synopsis

994821_548027751960162_330314455_n

Melissa Lepic, Gontran Montier et Ingrid de Kerauten, issus d’univers que tout oppose, décident de participer au casting du jeu télévisé « le Jeu de l’Amour et du Bazar ».

Une cagole écervelée, un puceau idéaliste et une bourgeoise délurée forment le cocktail explosif qui va ébranler au passage la paisible existence de Gwendoline, la chargée de casting.

A travers la musique d’Offenbach, ce huis clos fantaisiste confronte, toujours avec humour, les points de vue sur l’amour, le mariage et la sexualité tout en torpillant joyeusement l’univers de la télé-réalité.

Pendant une heure, 3 chanteurs et une pianiste dépoussièrent le répertoire d’Offenbach avec irrévérence. Que ce soit en modifiant les paroles des morceaux musicaux ou en les sortant de leurs contextes, la troupe d’Offenbach’Ademy vous offre un réjouissant moment de pur divertissement !

Ils en parlent

L’ensemble des critiques

Pour les curieux …

Les extraits musicaux (originaux!) du spectacle

Première partie

Chœur : « Vers tes autels jupins » La belle Hélène (Halévy/Meilhac)
Griserie : « Ah quel diner… » La Périchole (Halévy/Meilhac)
Couplets d’Oreste : « Au cabaret du labyrinthe » La belle Hélène
Duo : « L’amour, c’est une échelle immense » La Vie parisienne (Halévy/Meilhac)
Air d’Eurydice : « La femme dont le cœur rêve » Orphée aux enfers (Halévy/Crémieux)
Air de Lindorf : « Dans les rôles d’amoureux langoureux » Les Contes d’Hoffmann (Barbier)
Air d’Antonia : « Elle a fui la tourterelle » Les Contes d’Hoffmann 
Air de la Périchole : « Je t’adore brigand… » La Périchole
Duo de la mouche : « Il m’a semblé sur mon épaule » Orphée aux enfers
Choeur « Vraiment votre petite fête… » Monsieur Choufleuri (Halévy)

Deuxième partie

Air d’Hélène : « Amours divins » La belle Hélène
Air de la Duchesse : « Ah que j’aime les militaires ! »  La grande duchesse de Gérolstein (Halévy/Meilhac)
Barcarolle : « Belle nuit, ô nuit d’amour » Les Contes d’Hoffmann
Duo : « Ô grandes leçons du passé » La grande duchesse de Gérolstein

 

 

 

 

 

 

 

Publicités